En cours de réalisation

    Une vie antérieure.

 

« Il y a deux façons de se tromper…

l’une est de croire ce qui n’est pas,

l’autre de refuser de croire ce qui est. »

Kierkegaard.

 

Ce que nous savons de nous mêmes, est loin de refléter tout ce que nous sommes. L'étoffe sensible qui habille notre être n'est pas tissée d'un seul trait. C'est un patchwork émotionnel constitué d'éléments qui se combinent plus ou moins harmonieusement. Le tout est ourlé par le lien invisible des mémoires cellulaires et transgénérationnelles. Se rajoutent notamment à cette ensemble, nos propres expériences dans le labyrinthe sexuel et le goût amer des traumatismes, qu'ils soient personnels ou collectifs. Au motif déjà bien composite de notre mental, se surimprime celui mystérieux de la référence archétypale. Puis on rabaude le tout avec un bon gros fil d'égotisme paroxystique et on obtient la personnalité.

Comment accueillir puis partager avec les autres l'inexplicable sans paraître comme un être "perché" ou "allumé" ? Comment ne pas penser comme vous pour être raccord, pour être comme vous  ? Comment remettre en question nos certitudes inoxydables, sans paraître cèder aux mirages d'une fiction consolatrice ?

 

" N'importe où ! pourvu que ce soit hors du monde !

- Baudelaire (Le Spleen de Paris) -

 

Si la moitié de la population mondiale croit à la réincarnation de l'âme, j'étais farouchement dans cette moitié pour laquelle cette croyance n'est que "bullshit". J'étais jusque là , après avoir respiré à plein poumons pendant toute mon adolescence les effluves du marxisme qui imprégnait l'air de la banlieue rouge où je vivais, largement influencé par le peloton médaillé des neurobiologistes pour qui la matière est à l'origine de la conscience.

 

"La nature n'est pas seulement matière, elle est aussi esprit" - C.G. JUNG

 

À la naissance nous prenons place dans une file d'attente. On ne connaît ni le film que l'on va voir, ni la longueur de la file. On sait juste qu'il se terminera inévitablement par "the end". On ignore le nom du metteur en scène, le nom des acteurs et le type de film que l'on va voir. Est-ce un court, un moyen ou long métrage, un polar, une comédie, un drame ?

 

Nous devons accepter notre existence comme si nous allions voir un film au hasard. Sauf que l'on nous demande d'en être l'acteur principal. Mais il faut en redevenir avant tout le spectateur disent les sages et les psychanalistes.

El Camino - FP

L'âme peut-elle être rassasiée par une seule et unique vie ?

Si, comme cela m'est arrivé, vous entendez des voix et faites des rêves prémonitoires, deux choix s'offrent à vous. Soit vous ouvrez en grand la boîte aux questions, second choix, soit vous consultez un médecin qui vous gave tant et plus de neuroleptiques

 

 

« Au fond, le seul courage qui nous est demandé est de faire face à l'étrange, au merveilleux, à l'inexplicable que nous rencontrons, Que les hommes, là, aient été veules, Il en a coûté infiniment à la vie ». Cette vie que l’on appelle imaginaire, ce monde prétendu « surnaturel », la mort, toutes ces choses nous sont au fond consubstantielles, mais elles ont été chassées de la vie par une défense quotidienne, au point que les sens qui auraient pu les saisir se sont atrophiés..... La peur de l’inexplicable n’a pas seulement appauvri l’existence de l’individu, mais encore les rapports d’homme à homme, elle les a soustraits au fleuve des possibilités infinies, pour les abriter en quelque lieu sûr de la rive.

Lettre à un jeune poète n°8 – Rainer Maria Rilke

Calepin de vie

Ce que je raconte ici, n'est ni le fruit d'un scénario suggéré par l'hypnose régressive ou une autre technique, ni les élucubrations d'une imagination trop fertile. Je suis par ailleurs plutôt adepte de la pensée latérale, celle qui envisage un problème sous tous les angles possibles.

 

 

Intuiter, c'est accéder aux fichiers cachés de notre inconscient pour en tirer une information irrationnelle. Mais quand cette information est pertinente et

qu'elle ne peut résulter du raisonnement ou de l'expérience elle existe bien en dehors de l'envers de notre conscience.

On the road - Manzana -

<< Nouvelle zone de texte >>

 

 

 

 

 

 

 

<< Nouvelle zone de texte >>

De la porosité entre les mondes // - Art num FP

En cours de réalisation

 

 

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam.